Les hommes et leur pénis, c’est toute une histoire. C’est un peu normal, il s’agit tout de même d’un symbole de virilité, de force et de plaisirs charnels. Du coup, on mesure, on compare, on se renseigne sur toutes sortes de dysfonctions.

Bref, cela peut vite devenir une obsession. Mais de tous les complexes, c’est celui de la taille idéale du pénis qui remporte tous les suffrages. Alors lorsqu’on entend parler d’atrophie pénienne, un petit frisson nous parcoure le dos. La verge qui se rétracte, qu’est-ce que c’est au juste ?

Nous allons détaillé les causes de l’atrophie pénienne, ses conséquences et les solutions existantes pour lutter contre le syndrome de la verge qui rentre.

 

L’atrophie pénienne : qu’est-ce que c’est ?

L’atrophie pénienne est une diminution de la taille et du volume du pénis. Tous les hommes expérimentent une rétraction de la verge passagère : lorsqu’il fait froid, au contact de l’eau ou lorsqu’ils sont stressés (source). C’est tout à fait normal et il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Cependant, dans certains cas, la verge qui se rétracte devient durable. La taille du pénis diminue de manière inéluctable. Cela peut avoir des conséquences sur la vie sexuelle de certains hommes et engendrer une dysfonction érectile ou une impuissance.

Comme nous allons le voir par la suite, il y a plusieurs explications à ce phénomène. Sachez qu’en général il n’y a aucune répercussion sur la santé. Toutefois, si vous avez un doute, rien ne vous empêche de consulter un médecin. Ce genre de consultation est tout à fait légitime. En matière de pénis, il vaut mieux prévenir que guérir.

Attention cependant à ne pas confondre l’atrophie pénienne avec le fait d’avoir un petit pénis ou même un micro-pénis. La rétraction de la verge traduit une évolution de la taille du pénis qui diminue dans le temps (source). Alors que le petit ou le micro-pénis sont des conditions déterminées dès la naissance qui vont se confirmer à la puberté (source). Si vous avez des doutes sur la taille de votre pénis, il vous sera possible d’apprendre comment mesurer votre pénis. Cependant, sachez que la taille moyenne d’un pénis en France est de 14,8 cm en érection. Or, les micro-pénis quant à eux ne concernent que 0,6 % de la population (source), il s’agit de pénis dont la taille ne dépasse pas les 9,3 cm en érection.

atrophie pénienne

 

Quelles sont les causes de l’atrophie pénienne ?

Si vous constatez un rétrécissement du pénis de manière fréquente, il se peut que vous soyez atteint d’atrophie pénienne. Les causes de ce phénomène sont variées.

 

La vieillesse provoque l’atrophie pénienne

Dans la grande majorité des cas, l’atrophie pénienne est liée à la vieillesse (source). Certains hommes remarquent que leur pénis perd en longueur dès l’âge de 40 ans, alors que d’autres font cette observation entre 60 et 70 ans. En général au fil des années la verge perd entre 1 et 1,5 cm. C’est un phénomène tout à fait normal est lié à plusieurs facteurs :

  1. La baisse de la production de testostérone. Cette hormone sexuelle détermine entre autres la taille du sexe masculin et joue sur le désir sexuel et les fonctions érectiles (source). Malheureusement avec le temps, l’organisme tend à baisser sa production hormonale. C’est pour cela qu’arrivé à un certain âge, certains hommes souffrent d’un trouble de la libido, de troubles de l’érection et parfois, cela s’accompagne d’un rétrécissement de la verge au repos. C’est l’un des symptômes de l’andropause : la baisse de la testostérone liée à l’âge.
  2. La baisse de la production de collagène et d’élastine. Pour comprendre ce concept il est important de savoir comment fonctionne une érection. Lorsque l’homme est excité, la peau de sa verge s’étire. D’ailleurs à cet endroit l’épiderme est particulièrement élastique grâce à deux molécules : le collagène et l’élastine (source). Avec l’âge, les cellules de notre derme se dégradent et perdent leurs propriétés. Le pénis prend un aspect ridé et cela peut s’accompagner d’une diminution de la verge avec l’âge.
  3. Une mauvaise circulation sanguine. Autre facteur qui joue dans la taille du pénis, le sang qui afflux dans la verge. Avec l’âge, les vaisseaux sanguins ont tendance à perdre en élasticité ce qui peut dégrader le flux sanguin du sexe (source). Cela peut également expliquer la diminution de la verge avec l’âge.

 

Le manque de rapports sexuels

Parfois, l’atrophie pénienne s’explique par le manque de rapports sexuels. En réalité cela s’explique surtout par les longues périodes sans érection. Si vous ne vous rappelez pas de la dernière fois où vous avez eu une érection, il se peut que ce soit la cause de la verge qui se rétracte. Dans ce cas-là, un sexologue pourrait vous conseiller de vous masturber plus souvent ou de pratiquer un massage du pénis de temps en temps.

 

Les troubles de l’érection

L’une des autres causes possibles à la rétractation de la verge, ce sont les troubles de l’érection. Parfois on a l’impression que notre pénis a rétrécit mais en réalité, c’est plutôt que l’érection n’est pas optimale. L’érection masculine est extrêmement susceptible et certains facteurs comme le stress, l’alimentation ou encore le rythme de vie peuvent jouer sur la fonction érectile (source). Les causes du trouble de l’érection sont nombreuses et pas toujours évidentes à diagnostiquer. Une chose est sûre, cela n’a rien à voir avec votre virilité.

 

Certaines pathologies

Il existe des maladies qui entrainent le rétrécissement de la verge au repos. Parmi-elles, nous pouvons citer la pathologie de Koro ou de Lapeyronie (source, source). La maladie de Koro se traduit par une forte anxiété associée à la crainte d’une rétractation du pénis. Ce trouble psychosomatique d’atrophie pénienne est davantage rependue dans la culture asiatique (source).

Dans le cas de la maladie de Lapeyronie, cela est une pathologie acquise (c’est à dire non héréditaire et non congénitale) qui se traduit par l’apparition de plaques fibreuses au niveau du corps caverneux et de l’albuginée. De cette maladie en ressort une rétractation du pénis (source). Ces pathologies peuvent être curables et nous vous recommandons de prendre contact avec un professionnel de santé tel qu’un urologue qui saura vous accompagner lors de votre rétablissement.

 

Quels sont les conséquences de la verge qui rentre ?

La verge qui se rétracte peut avoir de nombreuses conséquences sur votre physique et votre mental. Ainsi, ce type de phénomène peut entrainer :

  • Une dépression : en effet, le rétrécissement de la verge peut entraîner un sentiment de frustration qui peut mener à la dépression du sujet (source).
  • De l’anxiété : également, les hommes atteins d’une atrophie pénienne peuvent développer de l’anxiété à ce sujet (source).
  • Des dysfonctions sexuelles : la verge qui se rétracte peut également donner lieu à des dysfonctions sexuelles comme un trouble de l’éjaculation, une perte la libido ou encore des dysfonctionnement de la fonction érectile (source).
  • Un pénis qui se rétracte encore plus souvent : en effet, dans la majorité des cas, le pénis qui se rétracte va revenir à la normal. Néanmoins, si le problème n’est pas réglé l’atrophie pénienne reviendra et de plus en plus souvent. Cela peut avoir pour conséquence une rétractation de la verge de manière inéluctable. Ainsi, il est conseillé de prendre ce problème au sérieux et de le résoudre dans des délais courts.

 

verge qui se rétracte

 

Comment lutter contre la rétraction de la verge ?

Pour résoudre le problème du rétrécissement de la verge, il existe plusieurs solutions dont l’efficacité a été montrée dans plusieurs études scientifiques. Attention, toutes les solutions ne vous conviendront peut-être pas. C’est pour cela que nous vous conseillons vivement de demander conseil à un professionnel de santé tel que votre médecin traitant, un urologue ou encore un sexologue. En effet, ces spécialistes sauront vous proposer la solution adaptée à votre cas, vous présenter les contre-indications et effets secondaires potentiels, et vous accompagner tout au long de votre traitement.

 

Les compléments alimentaires

Si vous souffrez d’atrophie pénienne, il n’y a pas de quoi s’inquiéter car il existe des solutions. L’un des remèdes est le complément alimentaire : une méthode est 100 % naturelle.

Parmi les aides naturelles existantes, Member XXL a accompagné de nombreux hommes face à leur problème d’atrophie pénienne. Ce produit contient uniquement des éléments naturels tels que des extraits de plantes (ginseng, fenugrec, poivre noir et safran) et des acides aminés comme la L-Arginine. Ils permettent d’améliorer la circulation sanguine et ainsi la qualité des érections mais également de favoriseraient l’allongement du pénis. Certains ingrédients permettent aussi d’augmenter la production de testostérone et de stimuler le désir sexuel. N’hésitez pas à lire notre avis sur Member XXL pour plus d’informations à ce sujet.

 

La chirurgie

La deuxième option pour lutter contre la rétraction pénienne est la chirurgie. En effet, pour certaines maladies tel que la pathologie de Lapeyronie, les spécialistes recommandent l’opération chirurgicale qui permettra entre autres d’allonger le sexe pour ainsi avoir un plus gros pénis (source). Cependant, l’opération du pénis peut avoir des effets secondaires lourds comme des douleurs, des malformations ou des problèmes d’érections.  De plus, beaucoup des chirurgies ne durent pas dans le temps et il faudra répéter l’opération à plusieurs reprises (source). Il est a noté que cette opération se fait sous anesthésie générale. Enfin, le coût d’une telle opération est à prendre également en compte.

Il est important de demander l’avis à un médecin spécialiste et à un chirurgien sexologue qui sauront vous orienter dans votre choix et vous présenter les effets secondaires et contre-indications éventuelles selon votre cas.

 

La masturbation

Vous avez bien lu, l’une des solutions pour lutter contre la rétraction du pénis est de se masturber (source). Comme expliqué un peu plus haut, le manque de rapport sexuel peut entrainer une atrophie pénienne. Ainsi, pour lutter contre ce type de phénomène, il est encouragé de favoriser l’érection en se masturbant ou en réalisant des massages du sexe.

 

Les thérapies

La dernière option est de consulter un spécialiste tel qu’un sexologue. En effet, celui-ci saura vous rassurer face à votre verge qui se rétracte. Ainsi, il pourra vous proposer des solutions concrètes et adaptées à votre cas. Cela permettra entre autres de lutter contre les conséquences du rétrécissement du pénis tel que l’anxiété, la dépression ou encore les dysfonctions psychosomatiques.

 

Pour conclure, la rétractation du pénis est un phénomène naturel et tout à fait normal si elle n’est que passagère.

 

Cependant, lorsque l’atrophie pénienne devient trop fréquente, cela peut engendrer des complications qui peuvent aller jusqu’à une rétraction durable du pénis.

 

Ainsi, nous vous encourageons à lutter contre le rétrécissement de la verge en suivant l’une des méthodes que nous vous avons proposées.