La perte de libido reste encore un sujet tabou, aussi bien pour les hommes que chez les femmes. Elle est rarement liée à une condition physique particulière, et a plus souvent à voir avec des facteurs psychologiques qui peuvent diminuer votre désir sexuel ou rendre vos relations charnelles plus difficiles. Dans cet article, nous vous présentons les causes de cette perte de désir ainsi que les meilleurs moyens pour surmonter un trouble de la libido.

Un problème tabou chez les hommes

Parler de trouble de la libido chez les hommes reste un tabou et beaucoup pensent qu’un homme doit toujours avoir envie de coucher avec sa partenaire. Il est donc plus difficile pour eux d’admettre une perte de désir sexuel, et donc d’agir pour retrouver une libido, et donc une vie sexuelle plus épanouie. Attention également de ne pas les confondre avec un problème mécanique, comme l’impuissance ou l’éjaculation précoce, qui ne sont pas nécessairement liée à l’excitation, et donc à l’envie de faire l’amour.

Pourtant, la libido masculine connait d’importantes fluctuations (il est par exemple bien connu que les hommes se lassent plus rapidement de leur partenaire sexuelle) et il est donc tout à fait possible pour un homme de souffrir d’une baisse de désir.

Quand parle-t-on de baisse du désir sexuel chez un homme

Vous ne souffrez pas nécessairement d’une baisse de libido simplement parce que vous faites moins l’amour. On parlera de trouble si vous connaissez un changement prononcé et durable dans votre désir sexuel, malgré des efforts répétés pour les surmonter.

Vous pouvez donc avoir une baisse libidinale en continuant à avoir des rapports sexuels.

Cela se traduira plutôt par un changement dans votre rythme habituel et une certaine indifférence à répondre à vos besoins ainsi qu’un désintérêt, voir une certaine répugnance à les assouvir. Cette absence d’envie doit être persistante et peut même aboutir à une disparition complète de votre désir. Sans traitement, elle finira par se traduire par des problèmes d’ordre mécanique comme des troubles de l’érection.

Quelles sont les solutions les plus efficaces pour augmenter la libido masculine

Il peut être important pour vous de retrouver une libido plus saine, étant donné qu’une baisse de désir peut être interprétée par votre partenaire par une absence de sentiment, ou même du rejet. Pour résoudre ce trouble le plus rapidement et efficacement possible, il est avant tout important d’en comprendre la cause, et d’y remédier avant que votre couple n’en pâtisse.

Pour augmenter la taille de son pénis

La taille de votre pénis ne devrait pas compter, puisqu’elle n’est en rien responsable du plaisir que vous pouvez procurer à votre partenaire, mais il n’en reste pas moins qu’elle peut vous complexer et donc impacter négativement votre libido, par peur d’être moqué ou de ne pas satisfaire votre compagne. Il sera alors logique que vous n’ayez pas envie de le montrer et mettiez en doute votre virilité, espaçant de plus en plus la fréquence de vos rapports.

Vous pouvez gagner des centimètres en réalisant des exercices pelviens ou en prenant des traitements médicamenteux ou des compléments alimentaires (comme Male Extra, que j’ai moi-même testé). Certains appareils (comme des pompes à pénis ou les extenseurs pelviens) permettent également d’allonger et d’élargir votre sexe. Attention cependant à bien vous renseigner, voir à consulter un professionnel, car toutes ne sont pas fiables.

Les compléments alimentaires restent certainement la méthode la plus sûre et la plus efficace (certains ayant été testé sur un large panel d’homme). Les extenseurs vous permettront également de gagner jusqu’à 2 cm au repos (et un peu moins en érection) mais doivent être portés plusieurs heures par jour pendant quatre mois. Les pompes sont moins conseillées car il s’agit d’une solution temporaire, qui ne pourra être utilisé régulièrement au risque d’éclater les veines de votre pénis.

Pour traiter l’impuissance

Vous pouvez également connaître une baisse de désir en raison de problèmes d’érection. Difficile de savoir si ces derniers sont causés par votre absence de libido ou explique au contraire vos troubles, des pannes sexuelles à répétition pouvant avoir le même effet dissuasif qu’un pénis de petite taille.

L'impuissance sexuelle a-t-elle un effet sur la libido ?

Heureusement, il existe de nombreux stimulants sexuels (comme le Viagra, le Cialis ou le Levitra) qui vous permettront de retrouver une érection solide et durable (à condition d’être stimulé sexuellement). Actives en 30 à 60 minutes, elles peuvent agir jusqu’à 36 heures, et vous permettre donc de retrouver une vie sexuelle plus épanouie, et donc une libido normale.

Vous pouvez également avoir recours à des injections dans votre pénis afin de booster votre taux de testostérone ou vous tourner vers des gélules naturelles (comme le Vimax) qui amélioreront nettement vos performances sexuelles. Là encore, parlez-en avec votre médecin (certains produits étant fortement contre-indiqué si vous prenez d’autres médicaments) et ne négligez pas de consulter un sexologue, l’impuissance masculine étant le plus souvent provoquée par des problèmes d’ordre psychologique (comme l’anxiété ou le manque de confiance en soi).

Pour traiter l’andropause

L’andropause consiste en une baisse de votre production hormonale (un peu comme la ménopause féminine) et peut survenir vers l’âge de 45 ans, se traduisant par une baisse de la libido, mais aussi des troubles de l’érection. Il existe heureusement de nombreuses solutions pour lutter contre cette diminution hormonale en prenant notamment des hormones de croissance sous forme de suppléments alimentaires (comme le Provacyl, par exemple, qui présente l’avantage d’être naturel et donc de présenter moins d’effets secondaires), de traitements oraux ou injectable ainsi que de gel et de patch qui vous permettront de vous administrer de la testostérone de manière ponctuelle ou durable.

La baisse de libido chez la femme

Les femmes peuvent elles aussi souffrir de troubles de la libido et beaucoup connaissent des fluctuations importantes tout au long de leur vie sexuelle. Ces dernières peuvent avoir différentes origines, allant des problèmes de couple à des baisses hormonales au moment de la grossesse ou de la ménopause.

L’appétit sexuel féminin est également très sensible à son état psychologique, et peut donc connaître une baisse importante suite à une exposition au stress ou à une forte anxiété liée à un facteur qui peut être extérieur au couple (et donc n’avoir aucun lien, de près ou de loin, à une disparition des sentiments envers son partenaire).

On parlera cependant de trouble de la libido pour une femme si cette baisse de désir est profonde et longue et si elle finit par tendre à une absence totale de désir sexuel. Si vous n’avez pas envie de faire l’amour après une longue journée de travail, votre libido n’est pas en cause, mais c’est si cet état se prolonge et ne semble pas changer, malgré vos efforts et ceux de votre partenaire.

Les erreurs à éviter

Même s’il est difficile d’avouer une baisse de libido (par peur de froisser son partenaire ou de passer pour une femme frigide), la pire chose à faire est de se murer dans le silence et d’agir comme si de rien était (en continuant à avoir des rapports sans pour autant ressentir le moindre désir sexuel).

Vous forcer finira par vous pousser à développer un sentiment de culpabilité ou une animosité plus ou moins prononcée envers votre partenaire. Tournez-vous vers un professionnel si vous n’arrivez pas à en parler avec lui, et trouvez la cause de votre trouble afin d’y apporter une solution adéquate.

Les solutions pour retrouver son désir sexuel féminin

Retrouver sa libido passe parfois par de simples changements dans votre vie sexuelle et un dialogue ouvert avec votre partenaire. Dans certains cas, un traitement médical sera nécessaire.

Sortir de la routine

Difficile de trouver l’envie de faire l’amour avec son partenaire lorsque l’on est installée dans une routine à la fois professionnelle, sociale et intime. Le sexe n’est pas toujours une priorité, et s’il est trop répétitif, il finira par lasser. Résultat, vous n’avez plus de désir pour l’autre, ni même véritablement envie de relations sexuelles.

Briser la routine en changeant de cadre est une bonne solution. Un week-end romantique et une chambre d’hôtel peuvent vous permettre de retrouver votre libido, ne serait-ce qu’en vous éloignant de toute source de stress. Ne vous forcez pas et commencez par des contacts sensuels, qui ne donneront pas forcément lieu à un coit, mais vous aideront à vous rapprocher de votre partenaire.

Songez également à pimenter vos pratiques en testant de nouveaux ensembles de lingerie, des sextoys, des films érotiques, ou des scénarios qui vous permettront de sortir de votre train-train sexuel. Vous pouvez également vous tourner vers les aphrodisiaques, qui peuvent se révéler efficace si votre trouble de la libido n’est pas trop prononcé. Pensez également aux compléments alimentaires vitaminés qui vous donneront de l’énergie et du tonus pour faire l’amour.

Changer de contraception

Votre contraception peut avoir un impact néfaste sur votre libido. La pilule et le stérilet, par exemple, peuvent perturber votre système endocrinien et donc diminuer durablement votre désir sexuel (comme c’est le cas pour 40 % des femmes prenant une méthode contraceptive).

Pourquoi changer de contraception pour retrouver sa libido ?

Si elle stoppe votre ovulation, elle peut en effet empêcher votre production d’oestrogène et donc provoquer des changements brutaux dans votre libido et même altérer le plaisir sexuel que vous ressentez pendant l’acte ou entrainer des sécheresses vaginales. Avec le stérilet, le problème peut être psychosomatique en raison de votre conscience de ce dispositif dans votre vagin et une éventuelle crainte de vous blesser pendant que vous faites l’amour.

La meilleure solution reste de changer de méthode et de passer à une contraception locale ou hormonale qui sera plus riche en oestrogène. Le préservatif reste également une forme de contraception très efficace.

Retrouver sa libido pendant et après une grossesse

Votre libido peut également diminuer suite à votre grossesse, votre organisme sécrétant différemment ses hormones et jouant ainsi avec votre désir sexuel. La peur de blesser l’enfant ou de déclencher une fausse couche est également à prendre en compte. Idem si vous donnez le sein, puisque vous allez sécréter de la prolactine, connu pour inhiber la libido.

La seule solution qui existe dans ce cas est d’accepter cette fluctuation contre laquelle vous ne pouvez rien et d’entretenir le désir. Prenez votre mal en patience les périodes pendant lesquelles vous n’aurez pas « la tête à ça » et profitez de celles pendant lesquelles votre vagin sera hypersensible et où vous devriez connaître un pic de désir (généralement pendant le deuxième semestre). Parlez-en avec votre partenaire et mettez en place des jeux sexuels qui vous permettront d’entretenir la flamme, en attendant que ses effets naturels sur votre libido passent d’eux-mêmes.

Retrouver sa libido pendant la ménopause

La ménopause peut également jouer sur votre libido en diminuant drastiquement votre taux d’hormone et en provoquant une sécheresse vaginale et une perte de confiance en vous. La première solution est le lâcher prise (en acceptant les changements que connait votre corps, mais aussi votre psyché). Il existe également des traitements pour contourner ces fluctuations en commençant par prendre des compléments alimentaires aphrodisiaques ou en utilisant des gels lubrifiants.

Comment expliquer un trouble de la libido et y remédier ?

Vous pouvez également vous tourner vers des traitements hormonaux se substituant aux changements provoqués par la ménopause, comme le Livial ou le Vesicare (après avoir consulté votre médecin, bien entendu).

Lutter contre la sécheresse vaginale

Pour finir, votre diminution de la libido peut s’expliquer par une sécheresse vaginale, qui peut rendre vos rapports douloureux, et donc vous pousser à en diminuer la fréquence. Cette dernière peut être causée par votre méthode de contraception, ou par des soins intimes trop agressifs. Il sera dans ce cas conseillé de changer de contraceptif, de vous tourner vers des produits intimes plus doux (à pH neutre) et d’utiliser un gel lubrifiant pour retrouver une muqueuse mieux lubrifiée qui rendra la pénétration agréable et ne provoquera pas d’éjaculation précoce chez votre partenaire (en raison d’une friction trop intense).