La dysfonction érectile, que l’on peut également appeler impuissance masculine se caractérise par des difficultés (ou l’incapacité) à avoir une érection. Les causes peuvent être psychologiques (angoisse de la performance, conflits au sein du couple). Mais dans une grande majorité des cas, elle est causée ou aggravée par un trouble d’ordre physique (condition médicale, prise de médicaments). De manière générale, et même si elle peut toucher les hommes de tout âge, les risques de souffrir d’une dysfonction érectile augmente avec l’âge.

Dans cet article, nous vous présentons les principales formes de troubles de l’érection. Mais aussi les causes qui peuvent expliquer votre difficulté à bander. Et pour finir, les traitements disponibles. Car quelle que soit l’origine de votre trouble, il est parfaitement soignable.

Les principales formes de dysfonctionnement érectile

De manière générale, on parle de dysfonction érectile lorsque vous avez des difficultés (ou une incapacité) répétées à avoir une érection. Ou à la faire durer pendant la totalité de votre rapport sexuel. Attention donc à ne pas la confondre avec une panne occasionnelle. Avant de consulter un médecin, qui pourra vous prescrire un traitement contre votre impuissance, il est d’ailleurs recommandé d’attendre trois mois.

On considère que 20 % des hommes entre 50 et 60 souffriraient de dysfonction érectile. Mais il est tout à fait possible que vous connassiez ce type de trouble plus jeune.

Attention également à ne pas confondre une dysfonction érectile (comme une érection molle ou le fait de débander pendant l’acte) avec les troubles de l’éjaculation comme :

  • L’éjaculation précoce : ce trouble sexuel consiste à éjaculer très rapidement après le début de vos rapports sexuel. Parfois même avant d’avoir pénétré sa partenaire. On parle d’éjaculation précoce quand ce problème est constant. Il toucherait environ un homme sur trois.
  • L’éjaculation retardée ou anéjaculation : à l’inverse, un homme souffrant de ce trouble aura des difficulté à éjaculer. Et ses rapports seront donc anormalement longs. Cette retenue peut être psychique (difficultés à lâcher prise) ou être d’origine organique (diabète ou prise d’antidépresseurs, par exemple).

Quelles sont les principales causes physiques d’une dysfonction érectile ?

Plusieurs conditions médicales ou traitements peuvent expliquer que vous souffriez d’une dysfonction érectile. Voici les principales.

Comment bander à 60 ans ?

Un problème vasculaire

Une mauvaise circulation sanguine peut expliquer que vous ayez des difficultés à bander. Car votre pénis ne sera pas correctement irrigué.

Si vous souffrez de cardiopathie, d’une maladie des coronaire, d’arthrite ou d’hypertension artérielle, vous avez près de 40 % de chance de souffrir de troubles de l’érection. Idem si vous souffrez d’un taux trop élevé de mauvais cholestérol, puisque ce dernier va obstruer vos artères et ralentir la circulation de votre sang. Une dysfonction érectile est également considérée comme un facteur aggravant de maladie vasculaire future. Consultez donc rapidement un spécialiste si vous craignez de souffrir de problèmes d’érection.

Le diabète

Le diabète est également un facteur aggravant en matière de dysfonction érectile. En effet entre 40 et 70 % des diabétiques auraient des difficultés à avoir une érection. Et chez les patients de type 1, ces problèmes se manifesteraient encore plus tôt. Les risques sont d’autant plus importants si votre diabète n’est pas équilibré, ou si vous êtes âgé.

Il est donc conseillé de vous faire dépister le plus rapidement possible. Mais aussi d’adopter une alimentation saine et équilibrée pour diminuer la prévalence d’un trouble de l’érection. Il sera en effet assez contraignant à traiter chez une personne diabétique. Et peut entrainer des complications d’ordre psychologique.

Les causes neurologiques

Certaines maladies neurologiques peuvent également expliquer votre dysfonctionnement érectile. C’est notamment le cas de :

  • la maladie de Parkinson ;
  • Alzheimer ;
  • l’épilepsie ;
  • les AVC ;
  • la sclérose en plaque.

Une intervention chirurgicale de la prostate

Le cancer de la prostate, qui est d’ailleurs le plus fréquent chez l’homme peut également être en lien avec vos problèmes d’érection. En effet, l’intervention chirurgicale qui peut être pratiquée pour vous retirer les cellules cancéreuses peuvent toucher les nerfs érecteurs, et donc entrainer une dysfonction érectile.

C’est cependant de plus en plus rarement le cas car les chirurgiens sont désormais formés à éviter cette complication post-opératoire. Cependant, il arrive qu’il faille attendre 2 ans aux hommes ayant subi un traitement suite à un cancer de la prostate pour retrouver une érection satisfaisante.

La chirurgie et la radiothérapie

Une autre intervention chirurgicale peut également être en cause. C’est le cas par exemple de la chirurgie de la vessie ou du rectum.

Idem pour la radiothérapie, un traitement par radiation au niveau de votre abdomen-pelvis pouvant causer une dysfonction érectile dans près de 75 % des cas.

Les origines traumatiques

Un traumatisme peut également être à l’origine de difficultés à bander. Si vous avez souffert d’une fracture du bassin, cela peut atteindre votre circulation sanguine et votre système nerveux. Et donc entrainer une dysfonction érectile.

Idem pour les traumatismes au niveau de la moelle épinière suite à un accident. En fonction de la zone atteinte, votre érection peut en pâtir. Les risques sont cependant moindre si votre lésion est incomplète.

Attention également aux traumatismes au niveau de votre périnée, en particulier chez les cyclistes. Une compression chronique peut affecter votre nerf pudendal et vous faire perdre votre érection.

La prise d’un traitement médical

Certains traitements peuvent pour avoir des effets secondaires un problème d’érection. En particulier ceux contre l’hypertension artérielle, le cholestérol et les problèmes cardiaques. Mais aussi les médicaments permettant de soigner un trouble d’ordre mental comme les antidépresseurs et anxiolytiques.

Il faudra dans ce cas en discuter avec votre médecin avant d’arrêter votre traitement. Il peut vous conseiller des alternatives, mais vous devrez peut-être mettre dans la balance votre santé et vie sexuelle.

La consommation d’alcool, de tabac ou de drogue

Le fait de fumer ou de consommer de manière excessive de l’alcool peut avoir des conséquences graves sur votre sexualité. Ces deux substances ont en effet un effet néfaste sur votre circulation sanguine. Et favorisent les fuites veineuses, mais aussi le stress et une diminution de votre production de testostérone. A la clé, une dysfonction érectile et une baisse de votre libido.

Pour retrouver une vie sexuelle épanouissante, il suffira dans ce cas de réduire votre consommation. Faites-le également de manière préventive pour garder une fonction érectile saine.

Le vieillissement

Les risques de dysfonction érectile augmentent également avec l’âge. En vieillissant, votre désir sexuel va diminuer. C’est aussi le cas de la sensibilité de votre pénis, qui aura besoin d’être plus stimulé pour être en érection. Vous aurez également moins d’érection nocturne ou matinale, et votre éjaculation sera plus faible. Votre taux de testostérone va également baisser à partir de la soixantaine.

Les causes psychologiques

Votre impuissance peut également avoir une origine psychologique. En effet, des attentes irréalistes quant à vos performances sexuelles ou une longue période de célibat peuvent engendrer un stress au moment de passer à l’acte. Résultat ? Vous sécréter de l’adrénaline, qui va réduire à néant vos chances de bander. Il sera alors conseillé de voir un sexologue, qui pourra vous aider à reprendre confiance en vous. Le sport est également un bon moyen de lutter contre le stress et retrouver votre estime personnelle.

Dysfonction érectile : qu'elles en sont les causes et les traitements disponibles ?

Des conflits au sein de votre couple peuvent également réduire vos stimulations sexuelles. Et donc provoquer une dysfonction érectile. Dans ce cas, la clé est de communiquer ouvertement avec votre partenaire. Et si possible de suivre une thérapie de couple.

Comment la traiter ?

Comme on a déjà pu le voir tout au long de cet article, une dysfonction érectile est loin d’être une fatalité. Et il existe de nombreux traitements (naturels et médicamenteux) pour retrouver une vie sexuelle épanouissante.

Les traitements oraux

La principale solution qui peut vous être conseillée est de prendre un traitement oral, en d’autre termes, des pilules pour bander. Appelés également inhibiteurs de la PDE5, des pilules comme le Viagra, le Cialis ou le Levitra vous aideront à obtenir une érection plus dure et longue. Attention cependant car ils ne fonctionnent que si vous êtes stimulé sexuellement.

Disponibles uniquement sur ordonnance, ils peuvent entrainer des effets secondaires (comme des migraines, ou des troubles respiratoires) et sont contre-indiqués dans certains cas. Notamment si vous souffrez de troubles cardiaques, ou si vous prenez des traitements à base de nitrate. Pensez donc à bien en discuter avec votre médecin.

Si votre condition médicale vous interdit de prendre des inhibiteurs de PDE5, vous pouvez vous tourner vers des solutions plus naturelles. Comme Male Extra, un complément disponible sans prescription et qui vous permettra non seulement d’améliorer votre érection. Mais aussi de booster votre libido et d’augmenter la taille de votre pénis.

Comment traiter une dysfonction érectile ?

Certains aphrodisiaques naturels (comme le Yohimbine, le Maca, ou le ginseng) vous aideront également à retrouver votre désir sexuel. Et donc à améliorer votre vie sexuelle.

Les traitements intra urétraux

Si vous ne pouvez prendre un traitement oral, ou s’ils sont inefficaces pour soigner votre dysfonction érectile, votre médecin peut vous recommander des substances vasoactives comme l’alprostadil. Très facile à s’injecter soi-même, ce traitement est administré (sous forme de suppositoire) directement dans votre urètre et permet d’avoir une érection au bout de 5 à 30 minutes. Cette solution serait efficace sur plus de 30 % des hommes ne pouvant pas prendre de pilule pour bander.

Les dispositifs et implants péniens

Votre médecin peut également vous conseiller un dispositif mécanique comme un anneau pénien (que vous devrez resserrer autour de la base de votre sexe pour avoir une érection) ou la pompe à dépression. Cette dernière permet de créer un vide dans un cylindre autour de votre pénis et donc de provoquer une érection.

Ces deux solutions présentent l’avantage d’éviter les effets secondaires que vous pouvez ressentir avec un traitement oral. Cependant, ils seront beaucoup moins discrets et nécessitent une sérieuse discussion avec votre partenaire. Il est en effet préférable qu’elle approuve cette solution pour que votre sexualité soit épanouissante.

Vous pouvez également opter pour un implant pénien. Votre chirurgien vous posera une tige flexible à l’intérieur du pénis et qui gonfleront avant votre rapport. C’est cependant une solution de dernier recours.

Le traitement hormonal

Si le problème vient d’une faible production de testostérone (ou hypogonadisme), il sera alors recommandé de prendre un traitement hormonal qui vous permettra de retrouver un taux normal d’hormones sexuelles. Attention cependant, car il n’est généralement efficace que pour un homme sur 3.