C’est l’un des sujets les plus populaires en matière de sexualité. Retarder l’éjaculation au maximum est une priorité pour beaucoup d’hommes. Des médicaments pharmaceutiques aux astuces, dans cet article on vous explique comment prolonger le plaisir sous la couette.

Petite mise au point sur l’éjaculation

Le mécanisme de l’éjaculation

Durer plus longtemps au litA l’origine de l’éjaculation, il y d’abord et avant tout l’excitation. Elle naît dans le cerveau sous forme de pulsions électriques, propulsées par plusieurs neurotransmetteurs (dont la Sérotonine), l’information voyage dans notre moelle épinière jusqu’au pénis. Là, les vaisseaux se dilatent pour que les corps érectiles se remplissent de sang. Le pénis grandit et se durcit, c’est l’érection.

Ensuite, le système reproductif prend les commandes. L’urètre se charge en sperme, c’est la phase démission. Puis dans un second temps, les muscles du périnée et de l’urètre se contractent et évacuent le sperme. C’est la phase d’expulsion. Entre ces deux phases on trouve ce que l’on appelle « le point de non-retour ». C’est le moment après lequel l’homme perd tout contrôle sur son érection.

A lire aussi : Dysfonction érectile : quelles sont les causes et les traitements possibles ?

L’éjaculation en quelques chiffres

Si la durée de vos relations intimes vous inquiète, sachez que vous n’êtes pas le seul. 80% des hommes pensent que leurs relations sexuelles sont trop courtes et souhaitent retarder l’éjaculation. Oui, mais alors, qu’est-ce que ça veut dire « trop court » ? Une étude a montré qu’en moyenne le rapport sexuel dure 19 minutes. 10 minutes de préliminaires et 9 minutes de coït. On est déjà en dessous des 30 minutes populaires. Et si je vous disais qu’en réalité, le temps idéal du coït est encore en dessous des 10 minutes ? Et bien oui, je vous le dis ! Une étude américaine a questionné des milliers de sujets différents, sur plusieurs années afin d’en conclure sur le temps idéal de nos relations intimes.

Selon cette étude américaine, le temps idéal d’un rapport sexuel se situe entre 3 et 7 minutes.

L’éjaculation précoce, c’est quoi au juste ?

 

Retarder l'éjaculation

L’éjaculation précoce est un trouble sexuel. C’est l’un des plus fréquents. Environ 30% de la population mondiale est concernée.
Le diagnostic de ce dysfonctionnement repose sur 3 piliers :

  • Un temps d’érection systématiquement inférieur à 1 minute
  • L’incapacité de contrôler l’éjaculation
  • Une gêne réelle ressentie par conséquent.

Quelles sont les causes d’une éjaculation précoce ?

Les causes peuvent avoir deux origines. Une origine physique ou bien une origine psychique.

Les causes physiques

Elles sont rares, mais pas à écarter non plus. Les causes physiques peuvent être liées à une hypersensibilité du gland, on ressent trop et on s’excite trop vite. C’est l’explication physique la plus probable puisque l’éjaculation dépend directement du taux d’excitation. Parfois ce n’est pas une zone érogène qui est trop sensible, mais le reflex éjaculatoire qui pour une raison ou pour une autre est hyperexcitable.
Il y a aussi les maladies dont les symptômes affectent la durée de l’érection. C’est le cas par exemple de l’inflammation de la prostate, d’un problème de tyroïde ou bien d’une maladie neurologique comme la sclérose en plaques.

Les causes psychiques

Notre système nerveux est encore un mystère. Cependant, on connait la Sérotonine comme étant l’une des hormones du plaisir. Il a été démontré que le taux de Sérotonine influence la durée de l’érection et que plus précisément :

un taux élevé en Sérotonine permet de retarder l’éjaculation.

Le problème, c’est que ce taux de Sérotonine est facilement altéré par notre mode de vie et ses conséquences. Le stress accumulé, l’anxiété, le manque de soleil et une mauvaise alimentation influencent négativement le taux de Sérotonine nous privant d’un plaisir prolongé.

Le manque d’expérience, et le manque de confiance en soit sont également des causes très probables de l’éjaculation prématurée.

Comment retarder l’éjaculation ?

Les médicaments crées pour aider à prolonger les rapports sexuels visent à augmenter le taux de Sérotonine.

Les aides médicamenteuses qui prolongent le plaisir

La Dapoxetine, un médicament pharmaceutique

La Dapoxetine est un médicament qui agît sur le terrain chimique de notre cerveau. Son rôle est de contrôler la sécrétion d’hormones afin d’augmenter le taux de Sérotonine. Le médicament se prend une à deux heures avant le rapport sexuel et multiplierait par trois la durée de l’érection. Cependant, la composition et l’action de ce remède est comparable à celui antidépresseurs. On peut donc craindre une dépendance, ou le besoin d’augmenter progressivement la dose pour conserver les effets. De ce fait, la Dapoxetine est vendue uniquement sur ordonnance et nécessite une visite chez le médecin. La prise de ce médicament n’est pas anodine, il présente de nombreux effets secondaires et de contre-indications.

Climax Control, un alternative naturelle

climax control durer plus longtemps

→Il existe une solution bien moins risquée et tout aussi efficace que la Dapoxetine, c’est Climax Control.←

 

 

En effet la composition de ce médicament est totalement inoffensive pour l’organisme, ses effets ne peuvent qu’être positifs. Il s’agit d’un mélange de vitamines peu présentes dans notre alimentation de tous les jours et d’actifs naturels permettant d’augmenter le taux de Sérotonine.

 

Promo sur Climax Control

climax control prolonge le plaisirEn ce moment, pour toute commande de deux boites de Climax Control, recevez en cadeau une boîte Climax Control + 1 Vigrax GRATUIT ! La vente flash se termine prochainement donc n’attendez pas pour commander.

Climax Control est à l’heure actuelle le meilleur médicament contre l’éjaculation précoce, il vous assure une érection qui dure 30 minutes, sans effets secondaires !

  • Climax control vous garanti un plaisir jusque 4 fois plus long,
  • une vitalité et une force retrouvées.
  • Tout cela sans effets secondaires, ni contre-indication

 Climax Control a réellement tout de bon.

En quelques jours vous ressentez les premiers effets, votre confiance en vous augmente. Au bout de quelques mois seulement, vous êtes totalement sûre de vous et de vos érections. Le plaisir se prolonge sans crainte d’effets secondaires ni d’effets néfastes sur l’organisme.

Si vous souhaitez prendre réellement les choses en main, et essayer quelque chose qui fonctionne vraiment, sans prendre de risques pour votre santé, n’attendez pas plus longtemps et commandez-le

Les astuces qui aident à durer plus longtemps au lit

Ayez un mode de vie plus sain

Faites du sport !

sport pour durer plus

Le taux de Sérotonine est naturellement lié à notre mode de vie. Plus nos habitudes sont saines, plus notre corps sécrète ce que l’on appelle aussi « l’hormone du plaisir ».

C’est bien connu, qui dit « mode vie sain » dit « activité physique régulière ». En effet, plusieurs études ont démontré une relation directe entre sport et libido. Pratiquer un sport permet  de retarder l’éjaculation alors sortez donc le jogging et courez vers une libido plus ample et vers des plaisirs plus longs et plus forts.

Mangez mieux

L’autre pilier du mode de vie sain est l’alimentation. On ne le dira jamais assez : « on est ce que l’on mange ». Evitez les aliments gras et sucrés et vous en verrez vos ébats amoureux améliorés. Vous pouvez également privilégier certains aliments qui aident à prolonger l’érection comme la pastèque, la grenade ou les baies.

A lire aussi : Comment avoir une érection forte ?

Le « squeeze » et le « stop and go »

Il existe également des « trucs et astuces » à mettre en place directement sous la couette. Ces actions physiques permettent de retarder l’éjaculation. Il s’agit du « squeeze » et du « stop and go ».

Reconnaître le point de non-retour

Pour pouvoir appliquer ces astuces, vous allez d’abord devoir repérer votre « point de non-retour ». Rappelez-vous, l’éjaculation se fait en deux phases. Entre les deux, il y a un instant durant lequel l’excitation est à son maximum. Les muscles se tendent, la respiration et le rythme cardiaque s’accélèrent, c’est le moment où vous devez faire l’effort de prendre le contrôle. C’est le fameux « point de non-retour ». Soyez attentifs à cet instant pendant la masturbation et vos ébats afin de pouvoir l’identifier.

Combinez ces deux méthodes

Une fois que vous êtes capable de reconnaître le moment où votre excitation est à son apogée, vous pourrez la contrôler. Pressez fortement la base de votre gland entre votre pouce et votre index. Une légère douleur peut être ressentie, elle aide à réduire la sensibilité et donc l’excitation. C’est le « squeeze ». Une autre version de cette méthode consiste à pressez la zone qui se trouve entre les testicules et l’anus. Là encore on cherche à provoquer un stimulus un peu désagréable afin de baisser le niveau d’excitation.
Il est probable qu’au départ vous ayez besoin de répéter l’action plusieurs fois consécutives avant de générer un réflex qui retardera votre éjaculation. Cependant cette action sera plus effective si vous la combinez avec le « stop and go ». Comme son nom l’indique, cette astuce consiste tout simplement à s’arrêter un instant avant de reprendre les mouvements du bassin.

La pratique, c’est encore la meilleure des solutions !

Faites l’amour

Surtout ne vous bloquez pas, ne commettez pas l’erreur de faire de votre vie sexuelle un tabou. Faites l’amour autant que vous pouvez. Profitez en pour prolonger les préliminaires, prenez votre temps. Concentrez-vous sur le corps de votre compagne, caressez-là et instaurer un climat de confiance. Faire l’amour n’est pas un affrontement, c’est un moment de plaisir. Rien de plus. Plus vous le ferez et plus vous entrerez en confiance, il s’agit de dédramatiser. Et d’acquérir de l’expérience. De plus vous apprendrez à vous connaître et à reconnaître le « point de non-retour » dont nous parlions plus haut.

Pratiquez en vous masturbant

MasturbationLe contrôle de l’érection dépend surtout de la connaissance de soi. Il est important que vous pratiquiez seul, afin d’apprendre à vous connaître, mais également pour vous rassurer et vérifier l’efficacité de cette méthode.

Commencez en vous masturbant doucement, respirez, détendez-vous. Puis accélérez le mouvement du bassin. Garder la main immobile en bougeant le bas ventre permet de simuler les conditions d’un rapport sexuel. Soyez attentifs à votre respiration, à vos muscles et à votre rythme cardiaque. Essayez d’abord de contrôler vos sens à l’aide la respiration et de la concentration.