Les effets de la pollution sur la peau

0

La pollution atmosphérique, sous ses différentes formes, est néfaste pour l’organisme. C’est un fait, et ses effets sont visibles tout particulièrement sur notre peau. Teint blafard, vieillissement accéléré, peau irritée… Découvrez ici quels sont les effets de la pollution sur la peau pour pouvoir protéger cette dernière.

Les types de polluants nocifs pour la peau

Notre environnement se compose hélas de nombreux polluants, qui peuvent être classés en deux catégories distinctes.  Les polluants dits primaires et les polluants considérés comme secondaires.

Les polluants primaires regroupent toutes les sources de pollutions artificielles telles que peuvent l’être les engins mécaniques (les voitures, les avions,…) mais aussi les appareils industriels et techniques qui salissent l’atmosphère en émettant des polluants sous forme de particules ou de fumées.

Les polluants secondaires, dont l’ozone est le plus néfaste et le plus connu, sont obtenus par la transformation des polluants primaires par la chaleur ou le soleil. C’est le cas lorsqu’en été, les villes sont saturées par la circulation et que les gaz d’échappements émis se concentrent dans l’air, et deviennent dangereux à cause des fortes chaleurs. On parle alors de pics de pollution.

Dans ce genre de situation pour les cas les plus extrêmes, mais également au quotidien, c’est votre peau qui est la plus exposée aux effets de la pollution.

Quels sont les effets de la pollution sur la peau

Les effets de la pollution sur la peau sont nombreux et parfois invisibles. Pourtant, la pollution est responsable de la plupart de nos problèmes dermatologiques.

Un vieillissement accéléré

Certain dermatologues comme le site dermartologue-perpignan.fr considèrent que le vieillissement de nos cellules est du à 80% à la pollution !

En effet, sous l’effet des gaz d’échappements qui relâchent du monoxyde de carbone, du dioxyde de carbone  et des particules fines, et au contact des polluants secondaires, notre peau perd certaines de ses protections naturelles.

Les antioxydants sont ainsi fragilisés et les lipides qui servent de barrière à notre épiderme se font plus faibles. Le Résultat ? Un vieillissement cutané plus rapide qu’il ne devrait l’être, à cause de cet épuisement des cellules de protection de la peau.

Un teint terne

La pollution affecte également notre teint, surtout le monoxyde de carbone. Cet élément vient se mélanger à l’oxygène dans notre sang et va provoquer un changement de couleur de la peau. On pense parfois à la fatigue en voyant quelqu’un avec le visage grisâtre, mais il en peut s’agir que de conséquence d’une exposition à des polluants.

Une sécheresse cutanée et des irritations

Enfin, et c’est particulièrement présent chez les habitants de grandes villes, on constate des irritations qui peuvent être bénignes (sécheresses cutanées, petites plaques…) mais également des intolérances plus violentes.

C’est le résultat d’une forte exposition aux gaz d’échappements, aux fumées polluantes et d’une vie quotidienne qui nous exposent à des polluants même en intérieur (fumée de cigarette, chauffage,…).

Protégez votre peau

Pour minimiser ces effets sur votre peau, il faut se nettoyer le visage au quotidien, avec des lotions douces,  utiliser des crèmes protectrices qui renforceront l’épiderme et bien manger ! Les aliments naturels, comme les fruits et les légumes apportent à votre corps un regain de vitamines C, E et d’anti oxydants.

Protégez votre peau, et optez pour une vie plus saine, sans fumée !

Partager

Commenter